Association Lac des Loups (ALDL)
 
     
 
Tous ensemble pour garder notre lac propre
 
 
Lac des
              LoupsLoup
 
     
 
Accueil     Algues      Revégétation      Documents      Membres      Liens utiles      Nous joindre
 
     
 

Algues bleu-vert

Que sont-elles?

Les cyanobactéries, mieux connues sous le nom algues bleu-vert, sont des organismes primitifs. Bien qu’elles possèdent une structure cellulaire semblable à celle des bactéries, elles sont capables d’effectuer la photosynthèse. La couleur est attribuable à une combinaison de chlorophylle et de pigments. Elles vivent et se reproduisent entre autre dans les lacs et les étangs peu profonds. Pour se reproduire, elles ont besoin d’une quantité suffisante de lumière, d’air chaud, d’eau chaude, de vents calmes. Elles se nourrissent de phosphate et nitrogène.

Les fleurs d’eau d’algues bleu-vert, aussi connu sous le nom de blooms, peuvent ressembler à de la soupe au pois, de la peinture verte ou bien à du fromage Cottage vert. Elles peuvent être de couleur bleu, brunâtre ou même d’un vert-rouge. Elles forment un tapis de mousse épais lorsqu’elles sont rejetées sur le rivage. Voici quelques photos prises au Lac des Loups au cours des dernières années.

Algues 1         Algues 2        Algues 3         Algues 4

En l’espace de quelques jours, un lac ou étang peut devenir brouillé et vert dû à la croissance de ces algues. Les fleurs peuvent apparaître en une seule nuit et y resteront jusqu’à ce qu’elles soient dispersées par le vent et les vagues.

Que faire?

  • Faites vider votre fosse ou réservoir septique sur une base régulière;
  • Utilisez des produits biodégradables;
  • Éliminez l’utilisation de phosphate;
  • Assurez-vous de nettoyer votre embarcation avant de la mettre à l’eau.

Site du Gouvernement du Québec

Vous pouvez également visiter le site du Gouvernement du Québec sur les algues bleu-vert.

Myriophylle en épis

Depuis quelques années, le lac des Loups est touché par la présence du myriophylle en épi, une plante aquatique exotique et envahissante. En effet, selon les observations des riverains, cette plante serait apparue il y a déjà plusieurs années.

La présence de cette plante aquatique nuit autant aux activités nautiques et récréotouristiques des utilisateurs qu’à la santé du lac. La baignade, la pêche et la circulation en bateau peuvent en être affectées ainsi que l’environnement du lac, où la densité des tapis de myriophylle peut détruire les frayères et influer sur la quantité d’oxygène dissous dans l’eau. C’est pour cela que l’Association du lac des Loups (ALDL) a fait réaliser une cartographie des herbiers de myriophylle en épi afin de pouvoir trouver des solutions pour contrôler la prolifération de la plante dans le lac et éventuellement appuyer une demande de certificat d’autorisation auprès du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et le ministère des Forêts de la Faune et des Parcs (MFFP) pour procéder à la pose de toiles de jute sur les herbiers de myriophylle en épis.

Voici une photo du myriophylle en épis.

Vous trouverez tous les détails dans le rapport de l'ABV7.